fbpx

Répandons l'amour ce mardi du don

Il était une fois...

L’année dernière, nous avons mis au défi les élèves de 3 e secondaire de l’école secondaire St. Francis Xavier d’utiliser leur voix pour aborder un problème social dans l’un de nos programmes d'initiative de citoyenneté active l'année dernière 

La classe a dressé une liste de problèmes qu’elle souhaitait aborder et quatre des élèves - Ella, Noah, Raya et Frederica - ont choisi la violence domestique comme problème. 

¨Nous avons demandé à notre enseignant si cela figurait dans le programme d’études, ou si les enseignants avaient appris à le gérer lors de leur formation. Nous avons simplement découvert que c’était quelque chose dont on ne parlait pas assez et que nous pouvions changer.¨

Au début, le groupe a déclaré avoir eu du mal à trouver le bon support pour son message. Après avoir échafaudé quelques idées, ils ont finalement retenu l’idée d’un livre pour enfants, que la petite sœur de Frederica illustrerait. 

Le livre, La maison est là où l’amour granditraconte l’histoire de deux amis, Max et Quincy. Les amis vivent dans un monde où tout le monde a des fleurs qui poussent au sommet de leur tête, et tout va bien jusqu’à ce que Quincy remarque que la plante de Max se fane de plus en plus chaque matin. Quincy se donne pour mission d’aider Max à se sentir mieux. L’intrigue explore les signes cachés de la maltraitance et enseigne aux jeunes comment aider leurs amis s’ils remarquent ces signes.

¨Je pense que ce n’est pas parce que quelque chose est difficile ou compliqué qu’il ne faut pas en parler¨, a déclaré leur enseignante, Heather Bilder. ¨Nous devons trouver des moyens adaptés à l’âge des élèves pour qu’ils puissent s’engager dans cette voie. Ce groupe d’élèves a été vraiment réfléchi dans l’imagerie qu’il a tirée de sa connaissance de la métaphore pour vraiment aller au-delà du niveau de la surface… et ils ont cherché des moyens significatifs pour que leurs lecteurs puissent soutenir un ami.¨

En l’espace de deux mois, leur projet scolaire s’est transformé en une initiative de justice sociale, maintenant publiée avec l’aide de Jeunesse Ottawa.

Dans nos programmes D’ICA, les cours suivent un processus en trois étapes : 

1. Nos facilitateurs présentent aux jeunes les questions civiques, leur permettant ainsi de choisir leur centre d’intérêt.
 
2. Les élèves créent un «plan d’action» pour guider leurs prochaines étapes dans la résolution du problème, en utilisant des «tactiques» civiques telles que le lobbying, les sondages et les pétitions.
 
3. Les élèves exécutent leurs plans d’action, apprennent tout en faisant une différence positive dans leurs communautés.

En 2021, nous avons présenté aux élèves de l’ICA plusieurs vidéos d’appel à l’action de conseillers municipaux, leur permettant de choisir des problèmes qui ne sont pas suffisamment abordés. La classe de Bilder a relevé ces défis et s’est concentrée sur six sujets, y compris la violence domestique. Le programme était combiné à un cours sur les carrières, leur permettant de se concentrer sur la rédaction de curriculum vitae pour «postuler» à des postes dans leurs groupes. Après avoir choisi leurs équipes, ils ont commencé à travailler sur les étapes deux et trois.

Chapitre 2 - Du projet scolaire au projet réel

En mai, le groupe d’élèves a présenté son travail lors de notre Vitrine action jeunesse, qui a lancé la première semaine officielle de la jeunesse à Ottawa. La Vitrine action jeunesse a été lancée par Jeunesse Ottawa dans le but de présenter les projets des élèves aux principaux décideurs et leaders d’opinion. 

¨On travaille sur un projet pendant un mois et on n’obtient pas vraiment beaucoup de commentaires, mais ensuite nous sommes allés à l’hôtel de ville et la quantité de retours positifs et le nombre de personnes qui sont rentrées chez elles en disant ‘J’aime vraiment votre histoire’ ont vraiment motivé notre groupe et nous ont donné envie de continuer¨, a déclaré Noah.

 

Ella, Noah, Raya, and Federica standing behind their project presentation booth at Youth Action Showcase. The table has a white tablecloth, green vines loosely wrapped around it, and a poster board on the right side.

Depuis lors, nous les avons rencontrés toutes les deux semaines de juin à août dans l’espoir d’introduire leur livre dans les bibliothèques scolaires d’Ottawa, tout en discutant avec eux de leurs objectifs pour le projet.

Heather Bilder s’est dite impressionnée par leur absence d’hésitation à communiquer sur un sujet aussi important, même en travaillant sur le livre tout au long de l’été. 

¨Je pense que beaucoup de gens peuvent être critiques envers les jeunes générations, je pense que les voir s’attaquer à ce sujet compliqué, résoudre des problèmes et travailler en collaboration, c’est comme si nous étions entre de bonnes mains¨, a-t-elle déclaré.

Au cours de l’été, ils ont travaillé à la création d’une page de remerciements, qui se présente comme suit:

*Veuillez noter qu'il s'agit d'un aperçu et que la page complète se trouve dans leur livre.

Chapitre 3 – Quelle est la suite?

L’équipe recherche également à obtenir le soutien de programmes tels que Market13 qui peuvent les aider à créer un site Web de commerce électronique gratuit pour vendre leur livre en ligne. 

¨Notre objectif est de mettre le livre entre les mains du plus grand nombre possible d’enfants, afin qu’ils puissent vraiment le lire et comprendre quel est le message¨, a déclaré Frederica.

En parallèle, nous travaillons avec les élèves pour affiner leur argumentaire de présentation et enseignons au groupe de jeunes comment accéder aux bonnes subventions et rechercher d’autres opportunités de financement, tout cela dans le but de favoriser leur développement personnel et professionnel.

Raya, Federica, Noah, and Ella stand in front of a white background holding their book up to the camera

La Fin...ou pas?

C’est normalement là que l’on lit ¨la fin¨ d’une histoire, mais ces élèves sont loin d’avoir fini! Leur histoire ne fait que commencer et ils auront besoin de votre aide pour tourner la page suivante. Le 29 novembre est Mardi je donne, et c’est l’occasion idéale de faire un don à notre initiative de citoyenneté active dans l’espoir d’impliquer les élèves dans des projets comme ceux-ci. Nous avons lancé notre campagne "La maison est là où l’amour granditjusqu’au 31 décembre avec un objectif ambitieux de distribuer 500 livres aux écoles d’Ottawa. 

Avec un don de 100 $ ou une inscription au dons mensuels, un livre ira à une bibliothèque scolaire en votre nom. Les fonds additionnels iront à notre programme ICA et continueront à soutenir des projets d’élèves comme ceux-ci. En guise de remerciement, nous vous enverrons un paquet de graines que vous pourriez planter et observer grandir.